Blog arrow Marketing arrow Homescan : Les achats à scanner


Homescan : Les achats à scanner

Version imprimable Suggérer par mail
Marketing - Sondage
Écrit par Administrator   
18-11-2007
Le panel HomeScan demande aux panélistes d'enregistrer l'ensemble de leurs achats. Cela n'est pas toujours réaliste et pose certains problèmes.
Troisième article, de notre expérience de panéliste.

Le classeur de prise en main précise les produits qui doivent être scannées.Lecteur Homescan
« Tous les achats du foyer sont à enregistrer, y compris les cadeaux. Seuls les produits en location, les produits à usage strictement professionnel, les produits payés et consommés par une personne extérieure au foyer ne sont pas à enregistrer.»

La définition est large aussi quelques exemples sont donnés par ACNielsen :
  • Le paquet de chewing-gum acheté par mes enfants,
    Les fruits et légumes achetés au marché,
  • Les médicaments pris à la pharmacie,
  • Le paquet de gâteau acheté pour le bureau,
  • Le cadeau acheté pour un ami,
  • La perceuse achetée par mon mari,
  • Le journal acheté en kiosque,
  • Le jambon acheté sur la route pour le pique-nique,
  • La boîte de chocolats offerte par un ami.

Concrètement, le panéliste doit scanner les courses hebdomadaires en supermarché, mais aussi tous les achats divers réalisés par tous les membres du foyer.  Cela ne va pas sans poser de problèmes pour le panéliste consciencieux.
Si le paquet de gâteau pour le bureau doit être scanné,  le sandwich ou le plat congélé acheté  pour le repas du  midi chez Monoprix doivent l’être aussi. Mais la scannette n’est pas sur le lieu de travail.  Il est donc nécessaire de ramener chez soi les aliments consommés au bureau.
Ainsi, la barquette décongelée le midi de «saumon aux tagliatelles» doit être conservée tout l’après-midi et rapportée le soir. Si le métro sent si mauvais le soir, c'est peut-être parce que tous les panélistes HomeScan rapportent à scanner l’étui ouvert de leur sandwich Sodebo «rosette camembert».
Autre exemple : il faut scanner la canette de Coca-Cola achetée sur le quai d’une gare. Mais la même canette prise lors d’un repas au restaurant d’entreprise doit-elle être scannée ?

Par Internet, nous avons interrogé 8 panélistes Homescan sur leur expérience.
Une de ces panélistes identifie ainsi les produits qu'elle ne scanne pas : «les produits consommés avant d'être arrivé a la maison (sandwich du midi, paquet de bonbons)»
ACNielsen ne fait pas de différence entre la  consommation «domicile» et «hors domicile». La non-portabilité de la scannette fait que les produits achétés en dehors des «courses du samedi au supermarché» sont sûrement scannés avec moins d'assiduité.


Plus délicat, les médicaments pris en pharmacie sont à enregistrer. Il est étonnant qu’HomeScan demande de scanner de tels produits alors que la confidentialité et la sécurité du Dossier Pharmaceutique fait débat. Les sociétés qui centralisent les données collectées dans le cadre du DMP sont soumises à un cahier des charges très strict et être «hébergeur de données de santé». Qu’en est-il pour AcNielsen ?

De même, les objets offerts par des invités doivent être enregistrés. Cela peut être aussi bien un paquet de chips pour le barbecue qu’une boîte de chocolat pour un anniversaire.
Pour faciliter la manœuvre, la scanette contient un lieu d’achat «Cadeau reçus». Le montant de l’objet doit être saisi à 0.

Ainsi, il faudrait faire passer un message aux Pères Noël qui vont nous gater en fin d'année : ils seront bien aimables, pour faciliter l’enregistrement du produit par les panélistes, de masquer le prix des cadeaux qu'ils apporteront mais de laisser le code-barre intact . Pas évident comme démarche….

 
< Précédent   Suivant >