Blog arrow Marketing arrow Les sculpteurs et le net


Les sculpteurs et le net

Version imprimable Suggérer par mail
Marketing - Sociologie
Écrit par Serge Boué   
26-11-2007

Dans cet article, Lise Demailly étudie l'impact d'Internet pour les professionels de la sculpture (artistes, galeries..).Socio-logos

En introduction, elle souligne l'évolution de la perception d'Internet qui a d'abord été considéré comme un nouveau média puis comme un " espace virtuel " avant d'être aujourd'hui un espace social où s'échangent marchandises et informations.
Ainsi pour les professionnels, Internet a des applications :
  • Dans le domaine de la formation,
    Dans le domaine de la communication intra-professionnelle,
  • Dans la communication entre professionnels et consommateurs,
  • Dans l'exercice de la profession par l'introduction de nouvelles pratiques.

Fort de ces constats, Lise Demailly s'est intéressée plus particulièrement aux sculpteurs sur Internet.

Son article s'articule autour de 3 thèmes majeurs :
  • Les conséquences de la diffusion de l'art dans un espace virtuel mondial,
  • L'identité professionnelle et la formation,
    La sculpture numérique.

Dans la première partie, l'auteur constate que la sculpture sur Internet se présente comme un vaste marché de l'art. Un marché où se côtoient professionnels, semi-professionels et amateurs. Ainsi, Internet permet à des artistes pour lesquels l'accès aux galeries physiques est fermé d'exposer malgré tout.

De même, l'internationalisation d'Internet permet à des artistes locaux d'être visibles par tous. Ainsi, toute oeuvre d'un grand artiste ou d'un petit amateur devient accessible planétairement. Cette situation a des conséquences sur la perception de l'art et l'organisation du marché. En s'appuyant sur une étude documentaire riche, Lise Demailly  formule des hypothèses et tente d'y répondre.


Dans la seconde partie, l'étude aborde les relations inter-professionnelles, notamment par la manière dont les artistes se présentent eux-mêmes et les offres de formation. Sur ce dernier point, on constate que les sculpteurs  échangent peu sur leurs savoir-faire afin de conserver leurs spécificités.

Dans un troisième temps, la dernière partie du document s'intéresse aux impacts d'Internet sur l'activité elle-même, c'est-à-dire le développement de la sculpture numérique.
Celle-ci peut prendre deux formes :
  • La sculpture assistée par ordinateur dans laquel Internet joue un rôle de media entre artistes et producteurs
  • La cybersculpture ou sculpture virtuelle qui est une image 3D non matérialisée.

En conclusion, Lise Demailly dégage les trois bénéfices d'Internet :
  • La démocratisation des pratiques culturelles
  • La démocratisation de l'accès aux savoirs sur l'art
  • La réduction de l'asymétrie d'information sur le marché de l'art.


Cette étude de 24 pages s'appuie sur une méthodologie simple et efficace. De nombreux exemples agrémentent cet article qui se lit très facilement. Cette analyse rigoureuse distingue les conséquences d'Internet pour les professionnels d'une manière orginale. De plus la méthode d'analyse et le processus de formulation des conclusions sont applicables à l'étude de tout secteur professionnel.
 

Cet article consacré à la sculpture et Internet est paru dans la revue Socio-logos. Socio-logos est une revue éditée par l'Association Française de Sociologie.

Les références complètes sont :

Lise DEMAILLY, "Les Sculpteurs et le net", Socio-logos, Numéro 2, [en ligne], mis en ligne le 10 octobre 2007 (Consulté le 31 octobre 2007).

 
< Précédent