Blog arrow Marketing arrow Google trends des résultats approximatifs


Google trends des résultats approximatifs

Version imprimable Suggérer par mail
Marketing - Internet
Écrit par Serge Boué   
02-07-2008
La dernière version de Google trends a été évoquée sur de nombreux blogs. Cette nouvelle fonctionnalité rend publique la fréquentation des sites webs. Mais des questions se posent sur la fiabilité des résultats annoncés.

Google explique assez peu les moyens utilisés pour calculer cet indice.
Ainsi, il semblerait qu'un nombre minimal de visiteurs uniques soit nécessaire pour qu'un site soit auditable. Certains webmasters ont évoqué le chiffre de 4000 visiteurs uniques par mois.
C'est une première contrainte.

Des écarts entre les résultats proposés par Google trends et les fréquentations réelles ont été constatés par des webmasters.
Mais il y a peu d'explications sur l'ampleur de ces écarts.
Google n'est pas le seul à publier l'audience de sites web.

L'OJD est un organisme qui certifie l'audience de plusieurs sites web. Chaque mois les rapports de fréquentation de plusieurs dizaines de sites sont rendus publics. Cette démarche est notamment censée  permettre la transparence sur le marché publicitaire.

En comparant les rapports de l'OJD et les courbes proposées par Google trends, plusieurs différences apparaissent.

Les deux graphiques ci-dessous présentent les courbes de fréquentation des sites cmonjob et webcible.
Pour Google trends, le calcul est fait par visiteurs unique par jour, pour OJD il s'effectue par visiteurs uniques par mois.

Webcible.com cmonjob.fr

webcible.com cmonjob.fr

 

La courbe de webcible.com est a peu près semblable avec les deux référentiels.
Mais de grosses différences apparaissent pour cmonjob.fr, notamment sur le mois de septembre 2007.

Quelles raisons peuvent expliquer ce phénomène ?
Cmonjob.com incluerait-il dans son rapport OJD d'autres sites ou des affiliations ?


Les deux autres graphiques représentent les nombres de visiteurs uniques par jour pour le site closermag.fr au mois de mars 2008 pour Google trends et l'OJD.

closermag.fr

Closermag.fr

Une fois encore, les courbes diffèrent sur certains points. Pour l'OJD, il y a un pic de fréquentation tous les lundis qui s'estompe rapidement dans la semaine. Ce pique décroît chaque lundi régulièrement.
Pour Google trends, le pic du lundi est beaucoup moins régulier.
Il y a une forte différence pour le deuxième pic entre les deux courbes.
Pour Google trends, la consultation du 10 mars est d'environ 7500 visiteurs uniques, elle est en réalité de 9874 visiteurs uniques. Ce jour là, Google minore de 24% la fréquentation


Les deux autres courbes sont celles du site telerama.fr pour le mois de mars. Les dessins sont vraiment proches. Par contre, l'échelle est surprenante. Google trends est systématiquement au dessus de la fréquentation réelle.

telerama.fr

 telerama.fr

Par exemple, le 2 mars 2008, Google trends, optimiste, annonce 100 000 visiteurs uniques. Le rapport OJD en fait apparaître seulement 58142. Cela fait plus de 40% d'écart.

En conclusion, il apparaît que Google trends est un outil imprécis. Macroscopiquement, il permet de suivre la tendance de fréquentation d'un site (haussière ou baissière).
Les valeurs annoncées peuvent avoir de fortes différences avec la réalité (40% constaté).

Google trends peut être un outil de veille. Mais il est sans doute malhabile de vouloir l'utiliser trop finement. Ainsi il n'est sans doute pas fiable comme indicateur à suivre quotidiennement pour comparer les fréquentations de sites concurrents.

 
< Précédent   Suivant >