Blog arrow Maitrise d'ouvrage arrow Géocodage : La reconnaissance des adresses par Bing et Google Maps


Géocodage : La reconnaissance des adresses par Bing et Google Maps

Version imprimable Suggérer par mail
MOA - Géomatique
Écrit par Serge Boué   
27-09-2009

Troisième article d'une série sur le géocodage.

Comment les géocodeurs Bing et Google Maps identifient-ils les adresses qui leur sont soumises ?

Correction syntaxique
Le géocodage consiste à reconnaître et à positionner géographiquement des adresses. Mais ces adresses peuvent s'écrirnte différement. Par exemple "9 boulevard du général de Gaulle" équivaut à "9 bd De Gaulle". Pour ces raisons, les opérations de géocodage s'accompagnent souvent de prestations préalables de redressement et de normalisation des adresses. L'objectif de ces opérations est d'uniformiser l'écriture des adresses et de les rendre compréhensibles par le géocodeur. Elles peuvent permettre d'éliminer ou de corriger les adresses fournies.
Sans proposer des traitements aussi complexes, les géocodeurs de Google maps et de Bing Map mettent en oeuvre des algorithmes de correction syntaxique. Ils interprétent les abréviations usuelles. Par exemple "4 rte Orléans" est compris facilement comme étant "4 route d'orléans" aussi bien par Google Maps que par Bing. Il en est de même pour toute les abréviations usuelles de voies (r, all, imp, bd...). Par contre, dans nos tests, les deux moteurs de géocodage n'ont pas interprêté des abréviations dans les libellés de voies (Mar pour maréchal, doct pour docteur...). Est-ce parce que ces outils ne sont pas français ?
Dans de tel cas, les voies non reconnues n'ont pu être géocodées.

Les algorithmes de correction peuvent aussi permettre de corriger des erreurs d'orthographe. Par exemple, il y existe dans la ville de Tours une "Rue Charles Gille" (sans "s" à gille).  Bing  reconnaît cette rue dans l'écriture "43 Rue Charles Gilles, 37000 Tours" (avec "s à Gille). Google Maps en est incapable.
En revanche, Google Maps suggère que la "Rue de Lorène" à Dijon pourrait être la "rue de lorraine". Bing ne le fait pas.

La reconnaissance de la ville
En France, plusieurs villes peuvent avoir le même code postal et plusieurs villes peuvent avoir le même nom. Seul le couple Code postal / Ville est unique.

Lors de la reconnaissance d'une adresse postale, le géocodeur doit se baser sur ce couple.
Bing ne semble pas prendre en compte cette spécificité. En effet, l'adresse "4 rte Orléans,  41500 MER, FRANCE" a été affectée par Bing au "4 Route d'Orléans, 41500 Muides-sur-Loire". Le code postal est le même, mais les noms de ville diffèrent. Ces deux adresses existent bien mais sont distantes de 4km.
...un mauvais point pour Bing map !


La reconnaissance de la voieRoute d'orléans
Comme nous l'avons vu, les voies peuvent changer de libellés. C'est un véritable atout pour un géocodeur d'être capable de reconnaître une voie en se basant sur le nouveau et l'ancien nom. Le géocodeur peut alors remplacer le nom d'une voie par un autre. De même si l'adresse contient une erreur de type de voie.

Dans le cas de notre test sur 52 adresses, nous pouvons supposer que les types de voies sont corrects puisque ces adresses sont issues d'un fichier pagesblanches généralement considéré comme assez fiable.

Pourtant lors de ce test, sur seulement 52 adresses, 6 substitutions ont eu lieu : 2 par Bing et 4 par Google maps. Certaines conduisent à des erreurs importantes de positionnement.

Bing a substitué à l'"Allée Pinaigrier" de Chambray-lès-Tours, la  "Résidence Gallardon". Cette résidence semble contenir plusieurs voies (allée Léonard de Vinci, Allée Pinaigrier, Allée Charpentier)  qui sont toutes assimilées par Bing à la "Résidence Gallardon". Avec ce remplacement, un visiteur trouvera t-il facilement le bâtiment qu'il cherche ?

Google a procédé à deux autres substitutions. Le "27 Rue Jean Jaurès, 29900 Concarneau" a été remplacé par le "27 place Jean Jaurès, 29900 Concarneau". Ce changement de voie ne semble pas adéquat d'après le plan de ville de l'Office de tourisme de la ville. La "place Jean Jaures" n'existe pas.
De même, "Allée Guy Ropartz" à Vannes est remplacée à tort par la "rue Guy Ropartz" d'après le plan disponible sur le site web de la ville.

Mais trois autres substitutions ont été faites avec des conséquences autrement plus gênantes :
Ainsi, pour la ville de Gien, Bing a remplacé le "51 route d'Orléans"  par le "51 rue Georges Clémenceau". En comparant les cartes proposées par Bing et Google, l'adresse semble positionnée au même endroit. Pourtant la "rue Georges Clémenceau" existe à Gien ! Bing Maps semble l'avoir artificiellement prolongée et substituée à la route d'Orléans. Par conséquent, l'adresse "51 rue Georges Clémenceau" est positionnée au niveau du "51 de la route d'Orléans" soit à plus d'un kilomètre de la postion donnée par Google Maps. Un visiteur guidé par Bing se trompera (Voir copie d'écran ci-dessus).

De son côté, Google Maps fait exactement le même type d'erreur.mauves Lors du géocodage Google a remplacé "la rue des Mauves" à Meung sur Loire par la "chaussée des Mauves" à Meung sur Loire. Or les deux voies existent réellement. Google Maps ne semble pas connaître La "rue des Mauves". Ainsi, les visiteurs de la rue des Mauves seront orientés sur la chaussée des Mauves, les deux n'étant distantes que d'une centaine de mètres. L'Office de tourisme et le théatre de la ville sont situés dans la rue des Mauves. Les erreurs d'itinéraires doivent être fréquentes.  (voir copie d'écran ci-contre)

De même à Saran, Google Maps confond la "rue de la haute maison" avec l'"allée de la haute maison".Cette confusion conduit à une erreur de positionnement de 500 mètres.



La reconnaissance du numéro
Un bon géocodage s'effectue à la voie, mais aussi au numéro. Les référentiels cartographiques doivent être très précis. Dans notre test, aussi bien Bing que

Google Maps ont échoué à positionner le numéro d'une voie. Par exemple, Google Maps n'a pas trouvé le  n°29 de la "Rue de Kerarden" à  Séné et Bing ne connaît pas le n°21 de la "rue Daniel Mayer" à Orléans.

Aucun des deux outils utilisés n'a reconnu les extensions de numéro comme bis ou ter. Toutes les adresses concernées ont été rapprochées au numéro le plus proche.

 

Retour au premier article de la série

 
< Précédent   Suivant >