Blog


Interview de Yann Casanova, fondateur de Fidall

Version imprimable Suggérer par mail
Marketing - CRM
Écrit par Serge Boué   
05-10-2010

"Avec notre application Fidall, nous sommes les leaders de la dématérialisation des cartes de fidélité sur mobile "

Mercatic : Qu'est ce que Fidall ?Logo Fidall
Yann  Casanova : Fidall est une appli Mobile permettant la dématérialisation des cartes de fidélité, couplée à un service de géolocalisation des enseignes.
Elle est disponible depuis le mois de Juillet pour les possesseurs d’iPhone (3G et plus) ou d’iPad.
Elle sera disponible sur les autres plateformes d’ici la fin d’année (Android, BBM)


Qui est fidall ?
Fidall mobilise aujourd’hui 3 personnes, Sébastien le Directeur Technique, Gilles le D.A. et moi, le fondateur. Nous avons chacun une dizaine d’années d’expérience Marketing digitale.
De plus, Fidall est backupée par la WebAgency indépendante Novactive, spécialisée dans les développements Web et Mobile ainsi que dans les solutions de webmarketing.


Où en es Fidall aujourd'hui ?

Fidall est le leader de la dématérialisation des cartes de fidélité sur mobile : 
Nous ne souhaitons pas encore communiquer sur le nombre précis de téléchargements depuis son lancement, mais l’appli a été rapidement propulsée dans le Top 5 de l’Apple Store pendant plusieurs jours, puis le Top 15 pendant plusieurs semaines.
Près de 90% sont des utilisateurs réguliers, et parmi eux, près de 700 ont laissé un feedback globalement positif dans l’Apple Store.

A l’heure actuelle, plus de 280 cartes de fidélités sont référencées, et de nouvelles sont régulièrement ajoutées.


Pourquoi avoir créé Fidall ?
Fidall localisation
Pour créer Fidall, nous sommes partis de 2 principes simples : Le premier était que nous possédons tous 8 cartes de fidélité en moyenne, et que nous les avons rarement toutes sur soi, ou en tous cas jamais la bonne au bon moment. L’idée de ne plus avoir à chercher dans un portefeuille déformé ou à fouiller au fond d’un sac nous a alors semblé répondre à un vrai besoin.
Le deuxième principe correspond à la V2 de notre appli que nous sommes en train de finaliser, et qui va aller au-delà de la simple dématérialisation. Si vous le voulez bien, je vous en dirais plus à l’occasion de sa sortie, dans les semaines à venir.


Qui sont vos utilisateurs ?
Il semble que nos utilisateurs soient aussi bien des femmes, lassées par la multitude de cartes à déplacer d’un sac à l’autre que des hommes qui jusque la ne prenaient pas la peine de les avoir avec eux.


Quel est le modèle économique de fidall ?
Fidall est une Start Up qui a tout d’abord vocation à rester gratuite pour ses utilisateurs.
Nous envisageons deux types de monétisation : Tout d’abord par la publicité type bannières, qui sont suffisamment discrètes et selon nous acceptables pour l’utilisateur compte tenu de la gratuité de l’appli.
Puis un deuxième axe lié aux enseignes, encore confidentiel.


Comment les enseignes voient-elles votre projet ?

Nous rencontrons les principales enseignes que nous avons référencées, et toutes nous accordent une oreille attentive.
Certaines ont déjà sorti une appli mobile qu’elle doivent faire évoluer, et toutes les autres y réfléchissent. Les enseignements qu’elles peuvent tirer de notre expérience sont donc toujours bons à prendre : Nous connaissons par exemple le nombre exact de cartes renseignées par enseigne.
Fidall n’est pas concurrent des appli des enseignes puisque ces dernières sont rarement « limitées » aux informations liées à la fidélité :  Pour qu’une appli d’une enseigne soit digne d’intérêt pour l’utilisateur, elle se doit d’apporter d’autres services à valeur ajoutées liés à l’univers de la marque.
Fidall est donc un agrégateur, complémentaire des bonnes appli, et peut-être remplaçant des autres. Ce sera à l’utilisateur de juger


et demain ?
Fidall va bien entendu s’ouvrir à d’autres plateformes, mais surtout à d’autres fonctionnalités sur lesquelles nous souhaitons rester pour l’instant discret.


Pensez-vous que votre application peut avoir des impacts sur les programmes de fidélité des enseignes ?
Disons que notre application participe à l’évangélisation d’un marché en plein boom, lié aux possibilités offertes par les Smartphone.
Son ambition première est de répondre à un besoin des consommateurs, en leur permettant de ne jamais louper une promo ou un bon plan lié à leurs programmes de fidélité.


Pour vous, comment les programmes de fidélité doivent-ils prendre en compte les technologies mobile ?

Tout comme l’Internet il y a une dizaine d’années, les annonceurs se doivent de considérer ce nouveau canal dans leurs stratégies CRM.
Les terminaux n’ont peut-être pas encore des écrans aussi grands que les PC, mais le rapport que les utilisateurs entretiennent avec leur mobiles, les possibilités liées à la géolocalisation ou encore la RFID offrent des nouvelles opportunités formidables de prolonger la relation client.


Que souhaitez-vous ajouter pour conclure cette interview ?
J’en profite pour remercier tous nos utilisateurs, qui ne cessent de nous faire part de leurs feedback, encouragements, qui parfois nous remontent des bugs ou nous suggèrent des améliorations.
Certains même nous ont envoyé les visuels de leurs propres cartes, afin de les retrouver dématérialisées plus rapidement dans l’appli !

 
< Précédent   Suivant >