Blog


Interview de Mehdi Bouzou, fondateur de Mobifid

Version imprimable Suggérer par mail
Marketing - CRM
Écrit par Serge Boué   
11-10-2010
"Grâce à l'internet mobile, nous supprimons tous les obstacles entre l'enseigne et ses clients"

Mercatic : Qu'est-ce que MobiFid ?  Logo Mobifid
Mehdi Bouzou : Dans notre vidéo présentant Mobifid , nous avons souhaité mettre en avant que le marketing mobile est en pleine explosion avec des chiffres plus qu'éloquents !
Combiné avec l'amour des Français pour les programmes de fidélité, nous avons souhaité développer une solution clé-en-main permettant aux enseignes de proposer une application embarquée qui dématérialise leur  programme de fidélité. La solution est compatible avec 96% des terminaux mobiles connectés à internet (Iphone, BlackBerry, Android, Java et Windows Mobile, prochainement Bada et Site web mobile). Il nous était primordial de développer une solution pour le plus grand nombre puisque nos futurs clients souhaitent satisfaire les attentes de tous leurs clients/consommateurs. Pour le consommateur qui souhaite obtenir l'application de son enseigne préférée c'est très simple : soit je la télécharge par le biais d'un store (Apple, Android, Ovi...) ou alors ce dernier a une affiche qui l'informe que pour faire partie du programme de fidélité de son enseigne préférée il suffit d'envoyer un SMS à un numéro de court "[Enseigne préférée] fidèle", en retour il reçoit un lien de téléchargement , compatible avec son téléphone mobile et il clique pour télécharger l'application. Une fois téléchargée, il saisit ses informations personnelles et ça y est il fait parti du programme de fidélité de l'enseigne.
A ce moment-là l'enseigne a créé un lien de proximité avec son consommateur, il est alors très simple de lui envoyer des news, des coupons de réduction etc.


Qui est Mobifid ? Mehdi bouzou
Aujourd'hui 11 personnes travaillent sur ce magnifique projet, avec près de 2/3 des équipes dédiés à la technique. Le projet est porté principalement par Mehdi Bouzou, 28 ans, ancien directeur général et associé de la société TirGroupé, leader sur le marché des chèques cadeaux multi-enseignes. Pendant près de 8 ans, j'ai pu travailler en étroite relation avec l'ensemble des enseignes nationales. Chaque année TirGroupé génère plusieurs centaines de millions d'euros dans les magasins de ses enseignes partenaires. C'est grâce à cette relation privilégiée que le déploiement de la solution démarre plus vite que prévu. L'autre porteur du projet est Yann Bilat, 20 ans d'expertise dans le marketing, son agence de communication travaille avec les plus grandes entreprises françaises, Generali, l'Oréal etc.
Son expertise dans le street marketing a permis de travailler sur une ergonomie efficace et performante. Les développements de l'application sont pilotés par Thierry Boudier et son équipe. Pour finir l'ensemble du projet est suivi par Mehdi Bouzou, Président de MobiFid et Adrien Icardi.


Où en es MobiFid aujourd'hui ?

MobiFid est finalement une "vieille" idée dans l'espace-temps du marketing mobile. La solution a été achevée en juillet 2010 après près d'un an de développement, et la phase de recette s'est terminée fin septembre 2010. Le plus long dans ce type de projet est le développement "multiplateformes". Nous avons lancé la commercialisation il y a 10 jours au Salon du E-Commerce. Aujourd'hui, plus d'une dizaine d'enseignes sont en cours d'étude de notre solution.


Pourquoi avoir créé Mobifid?

En ayant travaillé avec les enseignes nationales, j'ai pu constater qu'elles ont besoin d'être réactives, car tout va très vite sur leurs marchés ultra-concurrentiels. La solution MobiFid répond à toutes leurs attentes de la promotion des ventes. En effet, le consommateur peut cumuler les points au fur et à mesure de ses achats, recevoir et utiliser des offres promotionnelles, recevoir toutes les dernières informations de ses marques préférées en image et même vidéo. L'application permet même la localisation des magasins et pour finir  dispose d'un catalogue cadeaux pour choisir ses cadeaux avec les points cumulés grâce au programme de fidélité.
 Notre objectif est d'évangéliser le marketing mobile dans le paysage français du retail en simplifiant tout le travail pour les enseignes. Une fois la solution MobiFid implémentée dans l'enseigne, elle créé ainsi une proximité inégalée avec son consommateur.


Quel est le modèle économique de Mobifid ? Mobifid
La solution est totalement gratuite pour l'utilisateur, c'est un outil dans lequel l'enseigne investit pour offrir un service supplémentaire à ses clients. Sans rentrer dans le détail, l'enseigne paie à chaque téléchargement de l'application.
Nous croyons fortement en MobiFid, à ce jour nous avons investi un peu moins d'un millions d'euro sur nos deniers personnels et nous n'avons pas prévu de faire rentrer des investisseurs.


Qu'est-ce que Mobifid apporte de plus que les applications développées par les autres agences spécialisées sur le mobile ?
Nous avons fait le choix d'être un "pure-player" des applications de programme de fidélité sur téléphone mobile. Contrairement à nos confrères, nous nous sommes concentrés sur cette expertise. Par ailleurs, MobiFid est avant tout une solution Marketing ! En effet, nous n'avons pas développé qu'une application embarquée, une grosse partie des investissements se sont concentrés sur un back office qui permet à l'enseigne, elle-même, de piloter l'ensemble de l'application. Grâce à cela, l'enseigne a accès à toutes les statistiques telles que le nombre de téléchargements de l'application, le nombre de coupons de réduction envoyés et utilisés, les statistiques d'utilisation par utilisateur etc...De même en quelques clics, l'enseigne prépare le coupon de réduction en y insérant le texte, l'image et ensuite elle envoie aux utilisateurs qu'elle aura préalablement défini dans l’outil.
Dans l’univers de la fidélité sur mobile, d’autres on fait le choix de développer une solution multi-enseignes, comme Fidall, qui reste l’application de ce genre la mieux réussie. A ce jour ils ont rencontrés un très grand succès, ce qui montre que les consommateurs sont prêts à utiliser leur mobile comme carte de fidélité. Fidall apporte un service de qualité aux consommateurs, et nous nous apportons un service, avant tout, à l’enseigne.


Et demain ?
Lorsque l'enseigne intègre la solution elle bénéficiera de l'ensemble des évolutions de l'application que ce soit sur le front (l'appli) : optimisation, rajout d'une brique de paiement etc., ou le back office :étude comportementale des consommateurs.
Un déploiement en Europe est d'ors et déjà prévu dès début 2011 mais par opportunité une enseigne canadienne de près de 400 magasins est en cours d'étude pour une intégration possible dès la fin de l'année.
Mais pour le moment nous souhaitons nous concentrer sur la France qui reste un marché très prometteur.


Pensez-vous que votre application peut avoir des impacts sur les programmes de fidélité des enseignes
?
Grâce à l'internet mobile, nous supprimons tous les obstacles entre l'enseigne et ses clients. Fini les délais d'impressions, postaux voir même le coupon de réduction oublié sur la table de la cuisine.
On augmente l'efficacité de la promotion des ventes car on a toujours sur soi nos réductions. Par ailleurs, avec la simplicité de l'obtention de l'application et de l'enrôlement au programme de fidélité forcément on augmente le nombre de clients fidèles qui reste aujourd'hui l'un des principaux enjeux des enseignes.


Pour vous, comment les programmes de fidélité doivent-ils prendre en compte les technologies mobiles ? 
L'internet mobile permet de connaitre mieux son consommateur et donc de répondre à ses attentes. Permettre à l'enseigne de connaitre les besoins de son consommateur va lui permettre de les satisfaire grâce à des offres ciblées. L'enseigne devra aussi adapter sa stratégie client dans ce sens, en offrant des offres qualitatives.
Au Japon, une technologie, le NFC, permet de décupler les possibilités du téléphone en simplifiant l’interaction avec d’autres appareils comme du paiement, de l’authentification etc. En France, pour le moment le NFC a fait un flop et à court/moyen terme cette technologie ne sera pas généralisée. Néanmoins le NFC permettra de faciliter l’utilisation du mobile dans les « retail », c’est donc une techno à suivre.


Que souhaitez-vous ajouter pour conclure cette interview ?
L'internet mobile n'est pas une révolution, c'est la suite logique des étapes d'internet. Il y a eu le modem, l’ADSL et maintenant la mobilité.
Beaucoup d'enseignes ont loupé le démarrage de l'internet, je pense qu'elles doivent se rendre compte de l'importance de se positionner sur cette nouveauté.
Grâce à l’iPhone et android, on se rend compte que le téléchargement d'application et l'utilisation du téléphone pour autre chose que téléphoner n'est plus réservé au fou de la haute technologie. 3 milliard d'applications téléchargées !! C'est maintenant qu'il faut s'y mettre.

 
< Précédent   Suivant >