Blog


Interview de Ludovic Sauvage fondateur de Fidiz

Version imprimable Suggérer par mail
Marketing - CRM
Écrit par Serge Boué   
23-11-2010

"La dématérialisation va augmenter les capacités d'analyse des comportements des consommateurs, et permettra la production de campagnes hyper ciblées."

 

Mercatic : Qu'est ce que Fidiz ?Logo Fidiz
Ludovic Sauvage : Fidiz est une solution de dématérialisation de cartes de fidélité. Elle est basée sur une architecture web, complétée d'un site mobile destiné à tout type de smartphone.

Qui est Fidiz ?
Je suis seul à gérer la solution (je ne m'ennuie pas!) mais Fidiz n'est pas mon activité principale. Je suis par ailleurs consultant d'une agence interactive dans le nord. Mon parcours? Passionné par le web et depuis peu par les nouvelles
tendances : mobile, social, etc, j'interviens sur des problématiques web analytics, marketing analytics...

Où en es Fidiz aujourd'hui ?
Le trafic du site n'est pas encore très élevé, mais je constate une ascension assez nette sur cette fin d'année, le succès du smartphone aidant. En termes d'inscriptions, le site enregistre actuellement une moyenne d'environ 5 créations de comptes par jour, mais ce trend évolue également assez rapidement.

Pourquoi avoir créé Fidiz ? Fidiz
A la suite d'un énième oubli d'une carte, et ayant mon téléphone dans la main, je me suis demandé s'il était techniquement possible de lire un code barres sur un écran. J'ai fait quelques tests, concluants. Ne trouvant pas de solution correspondant à mes besoins sur le marché, j'ai donc développé un prototype en aout 2009 et en ai parlé autour de moi. Le bouche à oreille a fait le reste.

Quel est le modèle économique de Fidiz ?
La solution est et restera avant tout gratuite pour l'utilisateur. Concernant la monétisation du service, plusieurs modèles sont étudiés. Quelques agences ont été rencontrées pour présenter le projet, mais aucune collaboration n'a pour l'instant été lancée.

Comment les enseignes voient-elles votre projet ?
Comme vous avez pu le constater, le système Fidiz est entièrement ouvert,l'utilisateur maitrise complètement l'enregistrement de ses cartes. Les enseignes contactées n'ont donc pas eu de ressentiment négatif, mais la nature indépendante du système vis à vis des programmes de fidélisation empêche à priori les relations étroites entre l'enseigne et la solution. Mais rien n'est figé, cela pourra évoluer dans le futur.

et demain ?
En termes d'évolutions, une solution de gestion de listes de courses a été mise en place, la localisation de magasins est en cours de développement. Sur le plan de l'extension à l'international, j'ai pu remarquer plusieurs inscriptions depuis la Belgique, et l'ouverture totale du système permettra à terme d'être automatiquement adapté à tout programme de fidélisation à l'étranger, mais ce n'est pas une priorité.

Pensez-vous que votre solution peut avoir des impacts sur les programmes de fidélité des enseignes ?
Sans doute ! Mais je pense réellement que ce nouveau mode d'utilisation ne peut pas nuire à l'enseigne. Un programme de fidélité "off-line" produit un certain nombre de statistiques intéressantes, mais la dématérialisation va augmenter les capacités d'analyse des comportements des  consommateurs, et permettra la production de campagnes hyper ciblées.

Pour vous, comment les programmes de fidélité doivent-ils prendre en compte les technologies mobiles ?
La carte de fidélité plastique n'est pas condamnée à court terme, mais le mobile est incontestablement un nouveau canal à exploiter parallèlement. Les modes de consommations ont déjà été fortement bouleversés par le e-commerce, le mobile sera à mon avis davantage une source de modification des comportements.
Je ne pense pas que l'infidélité soit un risque majeur dans l'ère électronique, à condition d'utiliser au maximum ces nouvelles technologies pour mieux cibler les consommateurs.
 
< Précédent   Suivant >