Mercatic

A lire, Histoire et entreprise

Les musées d’entreprise en France : une réalité à dépasser, un concept à inventer

serge boue

Dans cet article​1​ de 1994, Pascal Meyssonnat-Courtois s’interroge sur les motivations d’une société à créer un musée d’entreprise.

Quelques citations :

Son regard sur les musées d’entreprise est sans complaisance : « Le bilan est donc plutôt mitigé : les musées s’installent dans des entreprises qui ferment, les entreprises abritent des musées morts, des simulacres de musées »

Elle constate que « Pour l’entreprise elle-même le mot musée fait peur [..]. Pour beaucoup de dirigeants d’entreprises, est synonyme de passé. Donc, il renvoie à une symbolique de mort. Une entreprise compétitive, moderne, ne peut courir le risque d’être qualifiée de passéiste et donc s’attacher ce poids mort. Toute appellation lui est préférable, même au risque de contre-emploi : espace, exposition, écomusée [..], maison »

Pourtant, elle note : « Les entreprises qui ne reculent, ni devant l’usage du mot, ni devant la réalisation du musée, sont surtout celles qui s’appuient sur une forte tradition et qui créent, à partir d’elle, leur image de marque. Le fait d’avoir un musée, et de le désigner ainsi, leur confère un surcroit de prestige, un supplément d’âme en quelques sorte. »

  1. 1.
    Meysonnat-Courtois P. Les Musées d’entreprise En France : Une Réalité à Dépasser, Un Concept à Inventer . La Lettre de l’OCIM,; 1994:13-17. Accessed October 4, 2020. http://doc.ocim.fr/LO/LO034/LO.34%283%29-pp.13-17.pdf